Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

JEAN PHILIPPE

Divertissement français de Laurent Tuel avec Johnny Hallyday, Fabrice Luchini - Duree : 1h30

Avant première Vendredi 31 Mars à 20h30. Sortie en salles le 05 Avril 2006 - L'association Ciné Rencontres de Vierzon prépare une soirée spéciale "et si Johnny n'existait pas !..." Si vous étes fan de Johnny ou d'un autre artiste, rendez vous vendredi 7 à 20h30 au Ciné Lumière de Vierzon et si vous voulez témoigner contactez nous : cinelumiere-vierzon@wanadoo.fr


Synopsis
Fabrice, cadre moyen, est un fan absolu de Johnny Hallyday, peut-être même le plus grand...Mais un jour, il se réveille dans une réalité différente, un monde parallèle où Johnny n'existe pas. Perdu, orphelin, il se met alors à la recherche de Jean-Philippe Smet, pour savoir ce qu'il est devenu dans cette autre dimension, et lorsqu'il le retrouve enfin, c'est pour découvrir un patron de bowling, un type comme les autres qui n'est jamais devenu une star. Fabrice n'a plus qu'un seul but : ressusciter son idole, réveiller le «Johnny» qui sommeille en Jean-Philippe. Mais Jean-Philippe peut-il devenir en quelques mois ce que Johnny Hallyday a mis des années à construire ? Les deux compères ont 40 ans de «Johnny» à rattraper ! À travers l'aventure de ce pari impossible, une amitié extraordinaire va naître entre les deux hommes ce qui va changer à jamais le sens de leur vie : il n'est jamais trop tard pour accomplir son destin !

Un Johnny comme vous ne l'avez jamais vu? A voir absolument !

Alors que les biopics (comprenez biographies filmées) sont en ce moment très prisés des salles obscures, que parmi les célébrités les plus « racontées », les chanteurs de légende arrivent en première ligne (Ray Charles ou Johnny Cash à Hollywood, Claude François en France), voici un tout nouveau genre de film « sur une star », pas vraiment autobiographique mais pas non plus totalement fictionnel. Celui de Jean-Philippe, deuxième long métrage du réalisateur d'Un Jeu D'Enfants.
Et si Johnny n'avait jamais existé ? Tel est le point de départ de ce film sur et avec Johnny Hallyday, dont toute l'originalité tient dans cette phrase. Et oui, l'idée de départ est particulièrement alléchante : Un fan de Johnny, incarné par Fabrice Luchini, se réveille un jour dans un monde sans son idole?Pour lui, impossible d' « oublier son nom », il avait « tant besoin d'y croire, encore? », qu'il part à la recherche de Jean-Philippe Smet : Un gérant de bowling de banlieue qui a raté, quarante ans plus tôt, sa vocation de chanteur suite à un stupide accident de la route. Un gars qui se dit « J'ai oublié de vivre, ah, j'ai oublié de vivre? ». Fabrice convainc alors Jean-Philippe, « le chanteur abandonné », de devenir Johnny, « l'idole des jeunes »? « Pour lui la vie va commencer ! »
Et si la présence du « vrai » Johnny était indispensable à la réussite d'un tel projet, il n'en était pas le seul élément. Il fallait faire la part des choses entre réalité et fiction, entre autodérision et hommage, et ainsi séduire bien sûr les fans du chanteur, mais aussi - et surtout - les autres. Laurent Tuel a réussi ces nombreux défis, nous offrant un film d'une grande originalité, d'une sensibilité rare, empli d'humour, d'émotion? et de musique !
La rencontre entre les deux comédiens est explosive, presque jouissive. Chacun interprète son personnage avec juste ce qu'il faut de folie et de sérieux pour que l'on puisse croire à cette histoire un peu insensée. Et oui car voir Johnny candidat au jeu télévisé « La Nouvelle Idole », un casting où il rencontre un sosie de cloclo incarné par? (devinez qui !), il fallait oser. Mais nous y faire croire, nous amuser avec, tout en nous passionnant pour cette aventure, il fallait y arriver ! Bravo. Laurent Tuel a donc semble t'il réussi « à allumer cette fameuse étincelle, à faire danser les diables et les dieux et voir grandir la flamme dans vos yeux ».
On peut alors dire sans sourciller à son film « Que je t'aime, que je t'aime, que je t'aime ! ».

Amélie Chauvet
Tag(s) : #Evénements