Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Paris Match - Alain Spira : Sans manichéisme outrancier, usant d'une écriture cinématogrpahique radicale, le réalisateur nous saisit par les tripes (...) Les acteurs, remarquables, sont au diapason de ce travail implacable (...) Autant dire qu'avec ce film choc et choquant, Steve McQueen vient de se faire un nom...

Le Nouvel Observateur - Pascal Mérigeau : (...) admirable, porté par un sens de la mesure et du rythme qui élève les scènes finales (...) bien au-delà de ce que tout ce qui a précédé laissait imaginer, et redouter.

L'Humanité - Jean Roy : Scénario incisif, décors, travail de la caméra, tout est là.

Le Figaroscope - La Rédaction : Le film vous prend au coeur et aux tripes.

Télérama - Jacques Morice : (Pour) Ce n'est pas le premier artiste à changer de discipline, mais c'est l'un des rares à réussir un passage aussi impressionnant.

Libération - Philippe Azoury : Hunger, qui sort six mois après avoir cassé la baraqueà Cannes (...) est un film plus que puissant. Un des ogres de l'année.

20 Minutes - Caroline Vié : L'intensité de son interprétation est l'un des atouts majeurs d'une oeuvre jusqu'auboutiste.

Le Monde - Jacques Mandelbaum : (...) Steve McQueen tire un film d'une âpreté et d'une beauté saisissantes, récompensé à juste titre par la Caméra d'or (...) Ce film (...) met en oeuvre (...) une intelligence et une sensibilité aiguës (...) Hunger se révèle un très grand film politique.

Elle - Philippe Trétiack : Reste une oeuvre remarquablement servie par ses interprètes, filmée avec un grand talent ; un film coup de poing (...)

Le Journal du Dimanche - Jean-Pierre Lacomme : Le spectateur est plongé dans l'horreur de ces cellules maculées d'excréments à côté d'hommes prêts à mourir pour leur idéal. Du très grand cinéma.
Tag(s) : #Ciné Rencontres