Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le réalisateur Franck Mancuso et Agnés Blanchot, actrice présenteront leur nouveau film "CONTRE ENQUETE" avec Jean Dujardin Vendredi 16 Mars à 20h30 au Ciné Lumière de Vierzon.

CONTRE ENQUETE

Malinowski, Capitaine à la Crim a l’habitude d’être confronté aux faits-divers les plus durs. Mais lorsque sa propre fille est assassinée, tout bascule. Bouleversés par sa détresse, ses collègues mènent l’enquête au pas de charge et un suspect est bientôt arrêté, puis condamné. Du fond de sa cellule, celui que tout semble accuser clame son innocence et décide d’écrire à Malinowski. Et s’il était innocent ? Face à la douleur du père qui a obtenu justice, le doute du flic s’installe peu à peu. Pour Malinowski, une contre-enquête solitaire commence…

Franck Mancuso parle de Contre Enquête

 

J’ai été flic pendant vingt ans à la Police Judiciaire – Brigade des Stupéfiants, Division Nationale Anti-Terroriste et Office Central de Répression du Banditisme. Après deux décennies de bons et loyaux services, j’ai quitté la police avec quelques histoires en magasin. Je suis venu au cinéma par hasard. En 1990, alors que je travaillais au Quai des Orfèvres, l’équipe de « Commissaire Moulin » tournait dans nos locaux. De rencontres en suggestions, je suis devenu consultant. Au fil des mois, mon implication était de plus en plus grande, et on m’a proposé d’aller plus loin en travaillant directement sur la création des histoires. Le premier épisode que j’ai coécrit s’intitulait « Les Zombies », et s’inspirait directement du groupe auquel j’appartenais. J’écrivais un ou deux épisodes par an parce que cela me plaisait. Même si cela me permettait de sortir de mon milieu « poulet », je n’avais pas l’intention d’en faire mon métier et encore moins de réaliser.

> Suite

Un polar sincère… ça faisait longtemps !

extrait de la ciritique d'Eléonore Guerra de "Comme au Cinéma.Com"

Un premier film d’un ancien flic (co-scénariste ponctuel du « Commissaire Moulin » et scénariste du sombre 36, Quai Des Orfèvres), un sujet épineux de tueur pédophile et un capitaine de la Crim’ touché de plein fouet… En pleine disette policière, Contre-Enquête présente quelques sérieux atouts pour nous sortir de notre torpeur. Mieux : exit les vieux briscards du genre (Jean Reno and Co.) et bienvenue aux valeurs montantes. Un Jean Dujardin - décidemment cruellement sous-exploité - dans la peau du flic brisé face à un Laurent Lucas tout simplement glaçant et à Agnès Blanchot tout en retenue.
Une intrigue à double-fond, une progression certes classique (du drame initial au twist final), mais plutôt efficace, une palette de gueules de genre (souhaitez ne jamais croiser Laurent Lucas dans une ruelle sombre), etc. Le plat risque d’être bon vu la liste d’ingrédients.

Tag(s) : #Ciné Rencontres