Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


Les Vies privées de Pippa Lee
LES VIES PRIVEES DE PIPA LEE

Titre original : The Private Lives of Pippa Lee
Etats-Unis - 2008 - En version originale sous-titrée.
Un film de : Rebecca Miller
Avec : Robin Wright Penn, Julianne Moore, Winona Ryder, Monica Bellucci, Keanu Reeves, Alan Arkin, Maria Bello

L'histoire...
Pippa semble une femme comblée par la vie. Mais elle réalise brusquement que cette vie a priori si stable commence à s'effriter. Lassée par les sempiternels réveils banlieusards et par le persistant vrombissement des tondeuses à gazon, Pippa en vient à se demander comment elle en est arrivée là. Jeunesse bouillonnante, rencontres inattendues, liaisons et trahisons : Pippa tente de trouver des réponses à ses questions, et d'échapper à cette menaçante "sécurité du mariage"...

La critique [evene] par Marion Haudebourg

A l'heure où ses enfants quittent le nid et où son mari prend sa retraite, Pippa Lee se demande ce qu'elle a fait de sa vie. Interrogation existentielle. Que peut-il bien se cacher derrière cette mère et épouse trop parfaite – voire trop lisse - pour être vraie ? Prenant ses libertés avec la chronologie, Rebecca Miller dresse le portrait croisé de l'enfant, de la jeune fille et de la femme qu'est et a été Pippa Lee, entre famille dysfonctionnelle, influences adolescentes et passage brutal à l'âge adulte. Ce faisant, c'est un personnage riche et complexe qui se dessine petit à petit, le personnage incarné finalement par Robin Wright Penn prenant un peu plus d'ampleur à chaque flash-back. Histoire d'une (ou plutôt de plusieurs) libération(s), 'Les Vies privées de Pippa Lee' avance par touches, chaque élément de la mosaïque participant au trait final. Au travers de ces trois époques, la réalisatrice dresse une jolie galerie de portraits, porté par des comédiens inspirés : Maria Bello en mère psychotique, Julianne Moore en enjouée photographe lesbienne, et Alan Arkin, en mentor fatigué, sans oublier dans des seconds rôles - pourtant essentiels à l'intrigue -, la redécouverte des stars des années 1990, Keanu Reeves et Winona Ryder en trentenaires déboussolés. Fin et sensible, le film de Rebecca Miller peut aussi s'interpréter comme une histoire de l'émancipation féminine : même lorsqu'on la pense acquise, il reste toujours un combat à mener.


Tag(s) : #Ciné Rencontres